Fonctionnement du compte titres

Tout savoir sur les caractéristiques du compte de titres

Gérable par Internet directement par le titulaire ou sur ordre téléphonique via son chargé de clientèle, le compte titres est un produit qui peut paraître complexe à cerner à premier abord, mais en réalité, son utilisation reste plutôt simple.

Les particuliers qui ouvrent un tel compte cherchent généralement à diversifier leur patrimoine en espérant générer des plus-values intéressantes, ou tout simplement avoir une rémunération via les dividendes par exemple.

Un rattachement à un compte de dépôt

Le compte titres est un support qui est obligatoirement rattaché à un compte de dépôt. Ce dernier peut être spécifique pour les transactions boursières ou encore être lié à votre compte courant classique. De façon générale, les particuliers préfèrent avoir un compte séparé pour les opérations quotidiennes et les opérations de bourse.

Au même titre qu’un compte chèque classique, il est possible d’avoir un compte titres individuel, joint ou indivis. Dans le premier cas, il y a un seul et unique titulaire, dans le second cas, les deux titulaires sont libres de réaliser les opérations qu’ils souhaitent et enfin dans le cas de l’indivis, chaque co-titulaire doit donner son autorisation pour réaliser une opération.

Généralités

  • Comme dans l’immobilier, il est possible de détenir un compte titres soit en nue-propriété, soit en usufruit.
  • Une personne peut être désignée via une procuration pour gérer les opérations d’achat, de vente.
  • Contrairement aux livrets d’épargne réglementés, il est possible d’avoir autant de comptes titres qu’on souhaite dans tous les établissements souhaités. Personne ne vous empêchera d’avoir 50 comptes auprès de 40 organismes de courtage par exemple.
  • Il n’est pas nécessaire d’être majeur pour ouvrir ce type de compte. Un bébé de 2 mois peut tout à fait se voir ouvrir son propre compte titres.
  • Il n’existe aucun plafond de versement contrairement au PEA.

Comments are closed.